fbpx

La pole dance se professionalise 

« Au milieu des années 2000, la pole en France est une discipline encore très jeune mais elle se développe très vite : il semble indispensable d’en uniformiser l’enseignement, et d’en codifier davantage la pratique. Sans cela, il sera très difficile – voire impossible – de la faire reconnaître comme une forme de danse ou en tant que sport à part entière au niveau mondial. Son développement, bien que très enthousiaste et prometteur, est resté jusqu’ici assez anarchique, faute de réelle formation des enseignants, de diplômes ou de certifications reconnus. Cela prendra quelques années avant que toutes ces conditions ne soient réunies au niveau mondial, mais il faut bien commencer quelque part.»

Mariana Baum

Représentante FFD, vice présidente POSA

Les premiers pas

Dès le début des années 2000, face à la demande croissante du grand public, beaucoup de pole dancers venus du monde de la nuit, et donc bien souvent autodidactes, deviennent des enseignants sans avoir bénéficié eux-mêmes d’une formation en tant que danseurs ou en tant que gymnastes, et sans aucune expérience dans le domaine de la pédagogie.

Or, la pole dance, comme toute activité très physique, peut être dangereuse pour le corps si elle est pratiquée sans réelle technique ou avec un corps insuffisamment ou incorrectement préparé.

Formé à la danse et doté d’une solide experience pédagogique, c’est après s’être formée auprès de Fawnia Mondey et de KT Coates, que Mariana Baum, après avoir ouvert l’école Pole Dance Paris conçoit la première version de sa formation, d’où sortiront les profs qui ont fait l’expansion de la pole dance en France, ainsi que plusieurs champions qui ont contribué au prestige du pays à l’international.

L’essor de la discipline en France

En une décennie, la pole qui ne comptait que quelques écoles et plusieurs centaines de pratiquants, est devenue une activité maintream, dont les adeptes se comptent en dizaines de milliers.

Loin de l’image sulfureuse des débuts, on retrouve la pole dance dans des comédies populaires aux cotés de Valérie Lemercier ou de Josiane Balasko, mais aussi, bien sûr, du coté de chez Beyoncé ou de Jennifer Lopez.

Un développement accompagné par l’arrivée de centaines de profs dont beaucoup ont monté leur propre studio. Nombreuses sont celles qui se sont lancées dans l’aventure après avoir été formées chez Pole Dance Paris par Mariana Baum.

Une fois la certification complète obtenue, cette formation complète et reconnue pour l’enseignement de cette discipline en plein essor, débouche sur une activité professionnelle qui est aussi une passion.

Et à l’international

La demande concernant des formations sérieuses augmente aussi considérablement du fait que la pole dance est de plus en plus présente dans le spectacle vivant aussi bien que dans les productions audiovisuelles.

Les spectacles musicaux, notamment, reviennent en force. La double championne du monde de pole dance, l’australienne Felix Cane, a rejoint dès 2010 le Cirque du Soleil, avec ses numéros à la barre, suivront les champions français Edouard Doye et Saulo Sarmiento.

Les anciens préjugés tombent de plus en plus rapidement, et la pole dance devient une vraie valeur ajoutée pour un danseur appelé à se produire dans des spectacles évènementiels, sur des plateaux TV ou dans les cabarets qui connaissent dernièrement un regain d’intérêt de la part du grand public.

Akroobat - Formation Pole Dance
111 rue de Montreuil, 75011 Paris
+33 699 13 70 00

info@poledance-paris.com

Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 11756006065 auprès du préfet de région Ile de France. Cet enregistrement ne vaut pas un agrément d’état.